Joyeux Noël 2019 et Heureuse Année 2020

2019 has been the year of multiple changes and surprises.

Marie aide les femmes qui veulent apprendre à aimer leur corps, et à en prendre soin. Elle accompagne ses clientes grâce à programme en ligne mêlant des concepts théoriques à découvrir, des exercices à faire et des séances d’accompagnement. Aujourd’hui elle propose 2 programme: un de 6 semaines et un de 3 mois.

Au mois de mai, Marie a également présenté les examens écrit et oral de l’Ecole d’Aromathérapie Appliquée. Elle a réussi avec grande distinction, et est donc maintenant une aromatologue certifiée. Suite à cela, elle anime de très nombreux ateliers sur les huiles essentielles.

Depuis l’été, Marie est également enceinte. Elle a momentanément du arrêter ses activités à cause de la fatigue et du suivi médical très régulier. Jusqu’à présent les bébés se portent bien, et tout le monde espère que ça continuera ainsi jusqu’à la naissance.

Amedeo is almost 4 years old and is in 2nd pre-school in Dutch. He loves to read books, play with numbers and run his bicycle. His passion is about knights and dragons. Looking forward to play with the upcoming twins, expected for March 2020.

Greg is still working on his startup, Shayp, helping real estate owners to prevent water loss. Little by little the project is growing and new challenges arise in order to scale the business further.

If you pass by in Brussels, let us know, we would be very glad to see you again.

Joyeux Noël 2018 et Heureuse Année 2019

2018 was the year of entrepreneurship for both of us.

Après avoir terminé sa mission Marketing et Communication auprès de l’ANRB, Marie a repris le développement de son business en tant que Coach en Féminité. Elle anime des ateliers plusieurs fois par mois, toujours autour de la Féminité ou du Conseil en Image.

En parallèle de cela, elle a également commencé une formation de 18 mois en aromathérapie. Son idée, c’est d’aider les Mamans qui n’aiment pas leur corps, ou qui ne se sentent pas bien dans leur corps, à le réapprivoiser et à en prendre soin, pour in fine apprendre à aimer son corps et en avoir une image positive. Or l’aromathérapie est un outil qui permet de prendre soin de soi, mais aussi d’agir sur les émotions.

Au fil des mois, Marie a ainsi construit un programme d’accompagnement permettant à ses clientes de travailler leur rapport au corps en mixant le conseil en image et l’aromathérapie. Sa première conférence est d’ailleurs prévue pour janvier 2019 !

De son côté, Greg a arrêté Stylicist pour lancer le super projet Shayp: analyser et détecter les fuites d’eau dans les batiments et rendre les villes plus résilientes.

Amédéo a commencé l’école en Septembre, en néerlandais. Malgré tout, il comprend encore l’espagnol grâce à quelques babysitters hispanophones, et ne semble pas se poser trop de questions sur le fait qu’il est baigné dans différentes langues. En tout cas, il aime beaucoup aller à l’école, même si cela le fatigue, en particulier les mercredis après-midi qu’il passe chez son grand-père.

Last month a new project for 2019 has been launched: we acquired a new house in Brussels in which we’ll settle next summer. If you pass by in Brussels, let us know, we would be very glad to host you.

Joyeux Noël 2017 et Heureuse Année 2018

After 2 years of hard studying in Barcelona, Greg was graduated in April from his MBA. He then joined Marie and Amédéo in Brussels in July, from where he has launched his startup. Stylicist (stylicist.com) is an AI powered platform that provides outfit combinations.

De son côté, Marie a passé les 6 premiers mois de l’année à réfléchir comment relancer sa carrière. Suite à sa formation de Conseillère en Image, elle a créé son site internet (www.MarieStyleBlog.com) et testé plusieurs manières d’accompagner les femmes: des consultations individuelles, des packs et des ateliers. Bien que toutes les clientes soient unanimes sur la qualité des consultations individuelles, ce sont les ateliers qui ont eu le plus de succès.

En parallèle de ça, Marie a également repris un mi-temps salarié depuis novembre. Elle travaille pour le Marketing et la Communication de l’ANRB, une asbl qui a besoin de moderniser son image et de digitaliser sa communication.

Depuis juillet, les travaux de notre appartement à Auderghem sont terminés et nous avons pu emménager. Un déménagement international, c’est toute une organisation ! Pendant 2 semaines, on s’est donc contentés de 3 matelas par terre et 3 casseroles, le temps que le camion revienne de Barcelone avec nos meubles.

Amédéo a commencé la crèche en septembre, et il s’y plait énormément. A tout pile 2 ans, il adore courir et mange presque tout seul. En revanche, le sommeil ne l’intéresse pas, il préfère de loin jouer aux légos, ce qui ne facilite pas les mises au lit. D’autant qu’il se fait parfaitement comprendre grâce à la langue des signes pour les bébés. Il se sait ce qu’il veut et nous le fait clairement comprendre 🙂

Escale à Bruxelles

Time flies… the last time we sent you fresh news, it was still from Barcelona a year ago. Meanwhile lots of things have happened.

Après plusieurs mois de réflexion et de renseignements obtenus, Marie s’est consacrée à la relance de ses activités de Conseil en Image. Elle y travaille depuis fin décembre et a suivi de nombreux ateliers pour réfléchir à son business plan. Au fur et à mesure des mois, elle a redéfini son offre et sa clientèle cible. Aujourd’hui, elle accompagne les mamans qui ont des difficultés à retrouver leur féminité et à se réapproprier leur corps après leur maternité. En plus des consultations individuelles déjà possibles, elle proposera dès l’automne des ateliers, tout en développant en parallèle un accompagnement en ligne. Elle vient d’ailleurs de refaire son site internet, n’hésitez pas à aller voir.

On his side Greg graduated on May 12th. The graduation ceremony was quite emotional with all the speeches speaking about making a better world for our children and making a good use of all they had learned during those 2 years. Their learnings came from the business contents learned in class as from the multi-cultural setting he experienced. Here are Greg’s thoughts 2 days after graduation. Moreover the way he managed the IESE Entrepreneurship Club and the steep growth of the club over this period has certainly contributed to his MBA learning.

For his class of New Ventures Building (NAVEI) in second year of the MBA, Greg had to work on a project. With 3 friends, they decided to use what we had developed earlier together during the NEST’up incubation program of 2015. After the MBA, Greg and one friend of this team decided to continue develop it. Have a look at Stylicist and don’t hesitate subscribe to its newsletter if you want to follow the project!

En même temps que Marie développe ses activités à Bruxelles et online, Greg lance donc sa startup (laquelle sera basée à Barcelone). Nous installons notre QG à Bruxelles, dans ce charmant pied-à-terre que nous avons acquis à 200m du métro Pétillon (Auderghem). Les meubles arrivent dans 2 semaines et Amédéo rentre à la crèche en septembre.

Un nouveau chapitre est ainsi en train de s’écrire dans nos vies. Avec pour rôles principaux les 3 personnages que vous connaissez: 2 entrepreneurs passionnés par leurs boulots et le monde de l’entrepreneuriat, un loulou d’un an et demi qui va découvrir la collectivité à temps plein, un couple qui doit se remettre du MBA qu’il a traversé, un foyer qui s’est agrandi dans un environnement multi-culturel et qui espère entretenir son multilinguisme, une famille de 3 qui poursuit ses rêves et vous accueillera à bras ouverts dans leur nouveau chez-eux, à Bruxelles!

On vous embrasse, et on se réjouit de vous revoir !

Fin de l’année scolaire, en route pour l’été

Nous sommes déjà fin juin et les derniers mois sont passés à toute allure. Amédéo qui est né fin décembre est aujourd’hui super éveillé et se perfectionne en ramping bas! La première année du MBA est déjà passée et on commence déjà à penser à l’après alors qu’on a l’impression qu’on vient seulement d’arriver. C’est fou comme le temps est un paramètre dont la perception est totalement variable en fonction du nombre de choses qui se passent dans une vie.

WhatsApp-Image-20160608_1

Cette année aura été pour moi remplie en apprentissage mais aussi en périodes difficiles ou il faut apprendre à mettre ses priorités tellement il y a des choses à faire. Je ne compte plus le nombre de diners, de verres et de sorties que j’ai du laisser tomber pour pouvoir préparer mes cours du lendemain. Sans parler des soirées où mettant la priorité sur Marie et Amédéo je me retrouvais à 23h à découvrir que j’avais encore 5h de boulot à abattre pour 8h30 le lendemain matin.

Mais les épreuves viennent aussi avec des récompenses qu’on savoure tellement plus. Tel un sommet qu’on atteint après une longue randonnée, la fin des examens a sonné une bonne semaine de repos à la Costa-Brava espagnole dont nous avons savouré chaque moment. Amédéo a découvert le sable et la mer, et son papa a enfin pris quelques coups soleil après plus de 9 mois en Espagne … il était temps! Pour sa part, Marie a retrouvée son mari et a pu à nouveau passer de longs moments (enfin presque … car avec un enfant c’est plus pareil) à refaire le monde autour d’un verre.

download_20160625_225509

Mais comme toute bonne chose, il y a toujours une fin. Fin juin j’ai commencé un stage d’été. Passionné d’entrepreneuriat, j’avais envie de me développer dans le domaine et bosser sur un type de produit que je ne connaissait pas. En effet, après avoir bossé 7 ans dans le « software » je vais passer l’été sur du hardware. Je travaille dans un centre de recherche où des scientifiques ont développé une technologie de pointe mais ne savent pas comment amener cette technologie sur le marché. Mon rôle sera donc de mettre en place une stratégie de « go-to-market » pour eux. Un chouette défi qui me permet à la fois de combiner mes connaissances en entrepreneuriat et en stratégie. Nous restons donc à Barcelone pour l’été afin de profiter / souffrir (on verra) de la chaleur du sud!

ICFO_edited-1728x800_c

Mais l’été va passer vite. Certains amis ont déjà réservé leur passage, d’autres ne se sont pas encore décidés et nous ferons également quelques allez-retours vers la Belgique pour les mariages de proches. Si vous aussi vous voulez passer, dépêchez vous de réserver vos dates 😉 Et début septembre je m’envole pour 2 semaines au Brésil avec l’école pour découvrir le marché sud-américain.

Barcelone: les + et les –

Après vous avoir relaté ce qui nous avait plu lors de notre voyage aux Etats-Unis l’année passée, j’avais envie de vous faire le même genre de petit récapitulatif pour Barcelone.

Ce qu’on aime bien

  • le soleil 🙂 C’est ce qui nous frappe le plus, à chaque descente d’avion. Ici, même quand il fait froid, il fait beau ! Grâce à cela, on se lève de bonne humeur tous les matins même quand la journée s’annonce chargée ou fatiguante.
  • le grand enthousiasme des étudiants d’IESE, quelque soit leur nationalité, pour les gaufres belges. Les frites, la bière et le chocolat se sont apparemment fait voler la vedette.
  • Le beurre plus que tartinable 2 minutes 30 après avoir été sorti du frigo, quand il fait plus de 25 degrés dehors.
  • La présence d’un concierge 7 jours/semaine et d’une homme de la sécurité toutes les nuits.
  • Les places réservées pour les femmes enceintes et les vieilles personnes dans les bus: à moins que ces places soient déjà toutes occupées (ce qui n’est pas fréquent), j’ai presque toujours pu m’asseoir dans le bus grâce à mon gros ventre ou parce que je portais Bout’chou en écharpe.
  • Les taxis: ils sont très nombreux et bon marché. En journée, on n’a jamais du attendre plus de 2 minutes pour croiser un taxi qui soit disponible.
  • Les services de livraison jusque dans la cuisine: la ville étant organisée pour dissuader de sortir sa voiture, les grandes enseignes proposent la livraison à prix raisonnable. Et on vous dépose les caisses sur le plan de travail de la cuisine !
  • Le fait de pouvoir tout faire à pied, grâce au soleil et aux nombreux transports en commun.
  • Les nombreux endroits « kids friendly », que ce soit pour allaiter ou parce qu’il y a un coin à jeux dans le café.

Ce qu’on aime moins

  • Les SMS ne fonctionnent pas bien ici. Entre 2 numéros espagnols, on utilise WhatsApp et pour communiquer avec un numéro belge, on n’a pas d’autre choix que d’utiliser notre GSM belge ou Skype
  • Les chaleurs du mois d’août et la mauvaise isolation des bâtiments, surtout quand on est enceinte… 28 dans l’appartement la journée fin août, 26 ou 27 la nuit… Les bâtiments ne refroidissent pas. Même début octobre, on dormait encore dans du 25 degré alors qu’il fait 20-23 la journée et 16 la nuit.
  • Le chocolat à définitivement trouvé refuge au frigo. Tant pis si on doit le manger réfrigéré, c’est ça ou le manger tout fondu.
  • les moustiques tigres en été et leurs fichues piqûres qui grattent super fort.
  • le tri des poubelles qui n’est « pas nécessaire », nous dit le concierge. En fait, les sacs poubelles de différentes couleurs existent, mais comme le camion poubelle ramasse tous les sacs, peu importe leur couleur, tout est re-mélangé ensuite et cela dissuade les gens de trier leurs déchets.
  • les automobilistes qui démarrent quand le feu des piétons passe au rouge alors que le feu voiture n’est pas encore vert.
  • Les motos et scooters qui ne respectent pas les feux rouges et qui vous frôlent quand vous traversez sur un passage pour piétons.
  • Les nombreux sens uniques, rendant la circulation automobile pas du tout optimale. Où qu’on aille, il faut systématiquement compter 30 minutes de trajet.
  • Les places de parking quasi impossible à trouver en rue, et les parkings sous-terrain (très nombreux heureusement) qui sont un excellent terrain pour apprendre à manoeuvrer correctement. Car c’est au centimètre près! Nous avons d’ailleurs tous les deux zébré la voiture 🙂 Quand à certains voisins, on ne comprend même pas comment ils ont réussi à se garer entre le mur et 2 pilliers…
  • La nourriture espagnole, fort grasse car frite ou baignée dans l’huile.
  • La difficulté à trouver quelques produits belgo-français qui faisaient partie de nos classiques, tels que la compote de pomme, le vinaigre d’alcool, la moutarde à l’ancienne, du chocolat de qualité ou des speculoos. Et l’impossibilité de trouver des crevettes grises, de la cassonade, du sucre impalpable ou du pain d’épices!

Mes premieres impressions sur Barcelone et le MBA

Avant de commencer ce petit billet, j’espère que vous allez tous bien. Beaucoup de choses se sont passées depuis la dernière fois qu’on s’est vus et voici donc quelques mots pour vous donner des nouvelles.

Vous êtes nombreux à nous demander des nouvelles depuis notre arrivée à Barcelone mi-aout. Certains d’entre vous ont récemment vu Marie en Belgique, mais pour ma part, à part quelques mails à certains, je n’ai pas encore pris le temps de vous envoyer beaucoup de nouvelles. Ceci dit, je mets un effort particulier à répondre à ceux qui m’envoient un mail individuel. Vos mails me font très plaisir et surtout continuez à envoyer des nouvelles de temps en temps !!

Continuer la lecture

Bien arrivés à BCN !

Et voilà… Le test d’espagnol a eu lieu hier matin et le camion a été déchargé hier après-midi. On a pu monter nos lits, histoire de dormir confortablement, et nos penderies pour avoir les premiers espaces de rangement. Reste bien sûr à déblayer le séjour, caisse par caisse. En attendant, voilà à quoi ressemble notre déco 🙂

20150824_212214

20150824_212132

Pendant le déchargement, les déménageurs ont d’ailleurs cru qu’on n’aurait pas assez de place pour tout stocker. Je n’ai pas osé leur répondre qu’on avait pris que la moitié de nos caisses. Et puis c’est sans compter sur nos compétences en Tetris et le fait qu’on avait mesuré toutes les pièces de l’appart à l’avance ainsi que nos meubles, pour faire un plan au centimètre près. Ceci dit, si vraiment on devait avoir un soucis, ce sera l’occasion de refaire un tri dans nos affaires et de se débarrasser du superflu : c’est un des gros avantages des déménagements!

Les prochaines semaines s’annoncent en tout cas bien chargées… Au cours d’espagnol s’ajoutent les tests pour évoluer d’un module à l’autre ainsi que les cours en ligne que Greg doit encore terminer d’ici la rentrée début septembre. De mon côté, il va aussi falloir que je me renseigne sur les possibilités médicales qu’offre la ville pour l’arrivée de notre Crevette, en plus des allers-retours entre Bruxelles et BCN. Je m’accroche toujours à l’idée de consacrer plus de temps au conseil en image et à la calligraphie… J’en ai tellement envie! Mais une chose à la fois, d’abord déblayer le salon 🙂

Toutes voiles dehors !

Il y a un vieil adage qui dit qu’un bateau n’est en sécurité que dans un port… Mais alors pourquoi construire des bateaux??

Pour nous, c’est un peu pareil… On avait envie de vivre nos rêves, de choisir notre route, d’autant que rien ne nous retenait… ni crédit hypothécaire, ni enfants. Nous en avions marre de notre petite vie tranquille, de savoir chaque soir que les lendemains seraient pareils. C’est pourquoi nous avions choisi il y a un an de prendre les voiles vers le grand inconnu.

Continuer la lecture

VestiR.me sélectionné par NEST’up !

Vous vous souvenez de cette super idée d’application mobile dont nous vous parlons depuis un petit temps? Hé ben voilà, après avoir réussi les demi-finales pour accéder au programme d’accélération d’entreprise NEST’up, notre projet fait partie des finalistes sélectionnés par le jury. Pour vous mettre un peu dans le bain de cette journée de sélection, voici ci-dessous la petite vidéo qui partage un peu l’ambiance qu’il y avait.

NEST'up Spring 2015 Pitch Day from NEST'up TV on Vimeo.

Mais au fait, depuis le temps qu’on vous en parle, de quoi s’agit-il concrètement? D’une app de gestion de garde-robe. Notre idée est de rassembler au même endroit tout ce qui concerne vos vêtements: créer vos tenues à l’avance, avoir des propositions de tenues auxquelles vous n’avez pas encore pensées, demander l’avis de vos copines, prêter / louer / vendre vos vêtements, retrouver une pièce oubliée au fin fond de votre tiroir grâce à quelques statistiques, avoir des conseils sur quoi acheter qui complèterait bien ce que vous avez déjà… Voilà les premières idées sur lesquelles nous travaillons. Et ce n’est que le début de ce que nous imaginons, car des opportunités il y en a plein !!

10995299_862445257126836_1205992056388618871_o

La difficulté est évidemment de savoir très précisément quelle type(s) de cliente souhaite quelle(s) fonctionnalité(s), pour savoir par quoi on commence. Puis d’analyser comment rentabiliser tout ça. Car aujourd’hui, nous ne comptons pas nos heures de travail et on a encore de quoi remplir le frigo avec nos économies, mais ça ne sera pas éternel. Et c’est donc tout cela que NEST’up va nous aider à clarifier, pendant 3 mois de boulot intensif.

Le nom que nous avons trouvé? VestiR.me: à prononcer « vestiaire », et le « .me » car l’idée est bien de travailler à partir de votre garde-robe, celle que vous avez à la maison.

Nous tenons à remercier tous ceux qui, de près ou de loin, nous ont soutenus et aidés. Votre confiance, vos idées et vos conseils nous ont portés jusqu’ici. C’est entre autre grâce aux réponses obtenues à notre questionnaire (vous pouvez encore y répondre si ce n’est pas encore fait) qu’on a pu convaincre le jury. Et ce n’est pas rien d’y être arrivé !! Alors de tout cœur, MERCI.

Mais j’entends d’ici votre question: quid du MBA de Greg? Nous attendons toujours des réponses des écoles (et on continue de croiser les doigts). Dans tous les cas, nous continuons de travailler ensemble ces prochains mois. Et s’il a le bonheur d’être accepté dans une école et qu’on réussit à lever des fonds, on engagera un informaticien pour continuer ce que Greg a commencé. Maintenant, il est clair que le projet australien est « largement compromis ». Ce voyage, c’était en quelque sorte notre plan B, voir même plan C à certains moments… mais il semble qu’on n’en ait plus besoin à l’heure actuelle !

Capture

Restez donc connectés, VestiR.me va être affiné et peaufiné… décollage prévu dans les prochaines semaines !!