WhatsApp-Image-20160608_9

Fin de l’année scolaire, en route pour l’été

Nous sommes déjà fin juin et les derniers mois sont passés à toute allure. Amédéo qui est né fin décembre est aujourd’hui super éveillé et se perfectionne en ramping bas! La première année du MBA est déjà passée et on commence déjà à penser à l’après alors qu’on a l’impression qu’on vient seulement d’arriver. C’est fou comme le temps est un paramètre dont la perception est totalement variable en fonction du nombre de choses qui se passent dans une vie.

WhatsApp-Image-20160608_1

Cette année aura été pour moi remplie en apprentissage mais aussi en périodes difficiles ou il faut apprendre à mettre ses priorités tellement il y a des choses à faire. Je ne compte plus le nombre de diners, de verres et de sorties que j’ai du laisser tomber pour pouvoir préparer mes cours du lendemain. Sans parler des soirées où mettant la priorité sur Marie et Amédéo je me retrouvais à 23h à découvrir que j’avais encore 5h de boulot à abattre pour 8h30 le lendemain matin.

Mais les épreuves viennent aussi avec des récompenses qu’on savoure tellement plus. Tel un sommet qu’on atteint après une longue randonnée, la fin des examens a sonné une bonne semaine de repos à la Costa-Brava espagnole dont nous avons savouré chaque moment. Amédéo a découvert le sable et la mer, et son papa a enfin pris quelques coups soleil après plus de 9 mois en Espagne … il était temps! Pour sa part, Marie a retrouvée son mari et a pu à nouveau passer de longs moments (enfin presque … car avec un enfant c’est plus pareil) à refaire le monde autour d’un verre.

download_20160625_225509

Mais comme toute bonne chose, il y a toujours une fin. Fin juin j’ai commencé un stage d’été. Passionné d’entrepreneuriat, j’avais envie de me développer dans le domaine et bosser sur un type de produit que je ne connaissait pas. En effet, après avoir bossé 7 ans dans le « software » je vais passer l’été sur du hardware. Je travaille dans un centre de recherche où des scientifiques ont développé une technologie de pointe mais ne savent pas comment amener cette technologie sur le marché. Mon rôle sera donc de mettre en place une stratégie de « go-to-market » pour eux. Un chouette défi qui me permet à la fois de combiner mes connaissances en entrepreneuriat et en stratégie. Nous restons donc à Barcelone pour l’été afin de profiter / souffrir (on verra) de la chaleur du sud!

ICFO_edited-1728x800_c

Mais l’été va passer vite. Certains amis ont déjà réservé leur passage, d’autres ne se sont pas encore décidés et nous ferons également quelques allez-retours vers la Belgique pour les mariages de proches. Si vous aussi vous voulez passer, dépêchez vous de réserver vos dates 😉 Et début septembre je m’envole pour 2 semaines au Brésil avec l’école pour découvrir le marché sud-américain.

Barcelone: les + et les –

Après vous avoir relaté ce qui nous avait plu lors de notre voyage aux Etats-Unis l’année passée, j’avais envie de vous faire le même genre de petit récapitulatif pour Barcelone.

Ce qu’on aime bien

  • le soleil 🙂 C’est ce qui nous frappe le plus, à chaque descente d’avion. Ici, même quand il fait froid, il fait beau ! Grâce à cela, on se lève de bonne humeur tous les matins même quand la journée s’annonce chargée ou fatiguante.
  • le grand enthousiasme des étudiants d’IESE, quelque soit leur nationalité, pour les gaufres belges. Les frites, la bière et le chocolat se sont apparemment fait voler la vedette.
  • Le beurre plus que tartinable 2 minutes 30 après avoir été sorti du frigo, quand il fait plus de 25 degrés dehors.
  • La présence d’un concierge 7 jours/semaine et d’une homme de la sécurité toutes les nuits.
  • Les places réservées pour les femmes enceintes et les vieilles personnes dans les bus: à moins que ces places soient déjà toutes occupées (ce qui n’est pas fréquent), j’ai presque toujours pu m’asseoir dans le bus grâce à mon gros ventre ou parce que je portais Bout’chou en écharpe.
  • Les taxis: ils sont très nombreux et bon marché. En journée, on n’a jamais du attendre plus de 2 minutes pour croiser un taxi qui soit disponible.
  • Les services de livraison jusque dans la cuisine: la ville étant organisée pour dissuader de sortir sa voiture, les grandes enseignes proposent la livraison à prix raisonnable. Et on vous dépose les caisses sur le plan de travail de la cuisine !
  • Le fait de pouvoir tout faire à pied, grâce au soleil et aux nombreux transports en commun.
  • Les nombreux endroits « kids friendly », que ce soit pour allaiter ou parce qu’il y a un coin à jeux dans le café.

Ce qu’on aime moins

  • Les SMS ne fonctionnent pas bien ici. Entre 2 numéros espagnols, on utilise WhatsApp et pour communiquer avec un numéro belge, on n’a pas d’autre choix que d’utiliser notre GSM belge ou Skype
  • Les chaleurs du mois d’août, surtout enceinte… 28 dans l’appartement la journée, 26 ou 27 la nuit… Les bâtiments ne refroidissent pas. Même début octobre, il faisait encore 25 dans l’appartement la nuit malgré 20-23 la journée et 16 la nuit.
  • Le chocolat à définitivement trouvé refuge au frigo. Tant pis si on doit le manger réfrigéré, c’est ça ou le manger tout fondu.
  • les moustiques tigres en été et leurs fichues piqûres qui grattent super fort.
  • le tri des poubelles qui n’est « pas nécessaire », nous dit le concierge. En fait, les sacs poubelles de différentes couleurs existent, mais comme le camion poubelle ramasse tous les sacs, peu importe leur couleur, tout est re-mélangé ensuite et cela dissuade les gens de trier leurs déchets.
  • les automobilistes qui démarrent quand le feu des piétons passe au rouge alors que le feu voiture n’est pas encore vert.
  • Les motos et scooters qui ne respectent pas les feux rouges et qui vous frôlent quand vous traversez sur un passage pour piétons.
  • Les nombreux sens uniques, rendant la circulation automobile pas du tout optimale. Où qu’on aille, il faut systématique compter 30 minutes de trajet.
  • Les places de parking quasi impossible à trouver en rue, et les parkings sous-terrain (très nombreux heureusement) qui sont un excellent terrain pour apprendre à manoeuvrer correctement. Car c’est au centimètre près! Nous avons d’ailleurs tous les deux zébré la voiture 🙂 Quand à certains voisins, on ne comprend même pas comment ils ont réussi à se garer entre le mur et 2 pilliers…
  • La nourriture espagnole, fort grasse car frite ou baignée dans l’huile.
  • La difficulté à trouver quelques produits belgo-français qui faisaient partie de nos classiques, tels que la compote de pomme, le vinaigre d’alcool, la moutarde à l’ancienne, du chocolat de qualité ou des speculoos. Et l’impossibilité de trouver des crevettes grises, de la cassonade, du sucre impalpable ou du pain d’épices!
30460

Mes premieres impressions sur Barcelone et le MBA

Avant de commencer ce petit billet, j’espère que vous allez tous bien. Beaucoup de choses se sont passées depuis la dernière fois qu’on s’est vus et voici donc quelques mots pour vous donner des nouvelles.

Vous êtes nombreux à nous demander des nouvelles depuis notre arrivée à Barcelone mi-aout. Certains d’entre vous ont récemment vu Marie en Belgique, mais pour ma part, à part quelques mails à certains, je n’ai pas encore pris le temps de vous envoyer beaucoup de nouvelles. Ceci dit, je mets un effort particulier à répondre à ceux qui m’envoient un mail individuel. Vos mails me font très plaisir et surtout continuez à envoyer des nouvelles de temps en temps !!

Continuer la lecture

barcelona_02_big

Bien arrivés à BCN !

Et voilà… Le test d’espagnol a eu lieu hier matin et le camion a été déchargé hier après-midi. On a pu monter nos lits, histoire de dormir confortablement, et nos penderies pour avoir les premiers espaces de rangement. Reste bien sûr à déblayer le séjour, caisse par caisse. En attendant, voilà à quoi ressemble notre déco 🙂

20150824_212214

20150824_212132

Pendant le déchargement, les déménageurs ont d’ailleurs cru qu’on n’aurait pas assez de place pour tout stocker. Je n’ai pas osé leur répondre qu’on avait pris que la moitié de nos caisses. Et puis c’est sans compter sur nos compétences en Tetris et le fait qu’on avait mesuré toutes les pièces de l’appart à l’avance ainsi que nos meubles, pour faire un plan au centimètre près. Ceci dit, si vraiment on devait avoir un soucis, ce sera l’occasion de refaire un tri dans nos affaires et de se débarrasser du superflu : c’est un des gros avantages des déménagements!

Les prochaines semaines s’annoncent en tout cas bien chargées… Au cours d’espagnol s’ajoutent les tests pour évoluer d’un module à l’autre ainsi que les cours en ligne que Greg doit encore terminer d’ici la rentrée début septembre. De mon côté, il va aussi falloir que je me renseigne sur les possibilités médicales qu’offre la ville pour l’arrivée de notre Crevette, en plus des allers-retours entre Bruxelles et BCN. Je m’accroche toujours à l’idée de consacrer plus de temps au conseil en image et à la calligraphie… J’en ai tellement envie! Mais une chose à la fois, d’abord déblayer le salon 🙂

boat2

Toutes voiles dehors !

Il y a un vieil adage qui dit qu’un bateau n’est en sécurité que dans un port… Mais alors pourquoi construire des bateaux??

Pour nous, c’est un peu pareil… On avait envie de vivre nos rêves, de choisir notre route, d’autant que rien ne nous retenait… ni crédit hypothécaire, ni enfants. Nous en avions marre de notre petite vie tranquille, de savoir chaque soir que les lendemains seraient pareils. C’est pourquoi nous avions choisi il y a un an de prendre les voiles vers le grand inconnu.

Continuer la lecture

10987401_862796823758346_4731925517300720828_o

VestiR.me sélectionné par NEST’up !

Vous vous souvenez de cette super idée d’application mobile dont nous vous parlons depuis un petit temps? Hé ben voilà, après avoir réussi les demi-finales pour accéder au programme d’accélération d’entreprise NEST’up, notre projet fait partie des finalistes sélectionnés par le jury. Pour vous mettre un peu dans le bain de cette journée de sélection, voici ci-dessous la petite vidéo qui partage un peu l’ambiance qu’il y avait.

NEST'up Spring 2015 Pitch Day from NEST'up TV on Vimeo.

Mais au fait, depuis le temps qu’on vous en parle, de quoi s’agit-il concrètement? D’une app de gestion de garde-robe. Notre idée est de rassembler au même endroit tout ce qui concerne vos vêtements: créer vos tenues à l’avance, avoir des propositions de tenues auxquelles vous n’avez pas encore pensées, demander l’avis de vos copines, prêter / louer / vendre vos vêtements, retrouver une pièce oubliée au fin fond de votre tiroir grâce à quelques statistiques, avoir des conseils sur quoi acheter qui complèterait bien ce que vous avez déjà… Voilà les premières idées sur lesquelles nous travaillons. Et ce n’est que le début de ce que nous imaginons, car des opportunités il y en a plein !!

10995299_862445257126836_1205992056388618871_o

La difficulté est évidemment de savoir très précisément quelle type(s) de cliente souhaite quelle(s) fonctionnalité(s), pour savoir par quoi on commence. Puis d’analyser comment rentabiliser tout ça. Car aujourd’hui, nous ne comptons pas nos heures de travail et on a encore de quoi remplir le frigo avec nos économies, mais ça ne sera pas éternel. Et c’est donc tout cela que NEST’up va nous aider à clarifier, pendant 3 mois de boulot intensif.

Le nom que nous avons trouvé? VestiR.me: à prononcer « vestiaire », et le « .me » car l’idée est bien de travailler à partir de votre garde-robe, celle que vous avez à la maison.

Nous tenons à remercier tous ceux qui, de près ou de loin, nous ont soutenus et aidés. Votre confiance, vos idées et vos conseils nous ont portés jusqu’ici. C’est entre autre grâce aux réponses obtenues à notre questionnaire (vous pouvez encore y répondre si ce n’est pas encore fait) qu’on a pu convaincre le jury. Et ce n’est pas rien d’y être arrivé !! Alors de tout cœur, MERCI.

Mais j’entends d’ici votre question: quid du MBA de Greg? Nous attendons toujours des réponses des écoles (et on continue de croiser les doigts). Dans tous les cas, nous continuons de travailler ensemble ces prochains mois. Et s’il a le bonheur d’être accepté dans une école et qu’on réussit à lever des fonds, on engagera un informaticien pour continuer ce que Greg a commencé. Maintenant, il est clair que le projet australien est « largement compromis ». Ce voyage, c’était en quelque sorte notre plan B, voir même plan C à certains moments… mais il semble qu’on n’en ait plus besoin à l’heure actuelle !

Capture

Restez donc connectés, VestiR.me va être affiné et peaufiné… décollage prévu dans les prochaines semaines !!

projets

Fini dossiers, en route pour les prochains projets

C’est donc parti, les dossiers sont bouclés et désormais le plus gros a été fait pour mes candidatures de MBA. Le travail d’introspection demandé lors de la constitution de ces dossiers ne fut pas simple. En effet, répondre à des questions du style « Qu’est-ce qui est le plus important pour toi et pourquoi », respecter un nombre de 600 mots et se dire que c’est sur base de ce texte qu’on va me sélectionner, implique un choix de mots assez rigoureux. En 600 mots je voulais m’assurer que le lecteur puisse savoir qui je suis, quelles sont mes forces, et ce que je peux leur apporter.

Non, je ne suis pas simplement un ingénieur, je ne suis pas simplement un alpiniste, je ne suis pas seulement un geek, je ne suis pas seulement un prof de danse, je ne suis pas seulement un entrepreneur, je ne suis pas seulement un idéaliste. Mais je suis un peu de tout ça (et bien d’autres choses). Et je voulais m’assurer qu’à travers mon texte on puisse percevoir ma personnalité, aussi complexe puisse-t-elle être.

La prochaine étape ce sont les interviews. Une fois que les écoles font le tri dans les dossiers reçus, elles font une première sélection, et lancent un tour d’interview pour faire une seconde sélection sur cette base. Chaque école envoie ses invitations d’interview à d’autres dates, mais l’ensemble devrait arriver entre maintenant et fin février.

A ce propos, j’ai déjà eu mon premier interview la semaine passée. J’ai aussi bien du répondre aux questions classiques du style « Présente toi en 2-3 minutes » qu’à des questions plus limites telles que « Parles-moi d’une tension entre collègues que tu as vécu dans un environnement professionnel et comment tu l’as réglée ». Ma première impression de l’interview est positive, nous verrons si j’aurai encore des nouvelles de cette école-là.

En plus du MBA, les prochains projets vont bon train ! Après avoir tous les deux passé le cap des 31 ans, nous continuons de bosser sur notre super idée d’application mobile. En parallèle, Marie continue de publier sur son blog professionnel.

Ce blog nous fait découvrir le monde du « digital marketing » et tous ses enjeux. Comment obtenir plus de lecteurs? Comment obtenir de la légitimité sur la toile? Comment matérialiser tous les efforts de rédaction en consultations réelles? Comment gagner de l’argent en étant blogueur? C’est un monde à part et les techniques sont nombreuses. Et quand on part de zero, il faut aller à la pêche des bonnes pistes!

GDH_8813

Tous nos voeux pour 2015

C’est avec beaucoup de plaisir et d’émotions que s’achève cette année 2014, ainsi qu’avec de beaux souvenirs partagés. Avant tout, nous voulions vous remercier de tout cœur de nous avoir entourés durant ces 365 jours, d’avoir vécu ces chouettes moments ensembles, de nous avoir partagé un peu de vous, ou de nous avoir aidés à grandir un peu plus.

C’est grâce à vous que nous sommes ce que nous sommes aujourd’hui. Et, le temps étant la seule chose que nous ne pouvons pas changer (dans la mesure où on ne s’approche pas trop de la vitesse de la lumière … on est speedé, mais pas à ce point-là), nous sommes heureux de cette belle année.

Et finalement, de quoi a été fait 2014? (pour les deux au fond de la classe qui n’ont pas suivi)

  • Prise d’un crédit temps pour Marie
  • Formation à Paris et certification pour Marie en tant que coach en image
  • Fin du boulot chez Cluepoints pour Greg
  • Voyage au États-Unis pour visiter les écoles de MBA
  • Lancement du projet entrepreneurial de Marie
  • Création du blog de Marie et de sa page Facebook
  • Préparation des dossiers MBA de Greg

Alors, comme vous êtes nombreux à nous poser la question, de quoi sera fait l’année prochaine? Eh bien c’est une bonne question ! Nous ne le savons pas exactement nous-même… notre boule de cristal est un peu grippée. Mais voici une petite ébauche pour vous mettre l’eau à la bouche 😉

  • Interview et choix d’université pour le MBA de Greg
  • Mise en musique du projet de Marie
  • Voyage à la découverte des kangourous australiens
  • Installation et rentrée scolaire aux États-Unis

Mais une nouvelle année, ça vient aussi avec des « bonne résolutions », non? Ah oui… ces fameuses résolutions qui ont parfois la vie dure sur le long terme. En 2014 on a réussi à diminuer drastiquement le sucre raffiné dans notre alimentation. En 2015 on va essayer de s’investir un peu plus dans le sport (patin à glace pour Marie, rando pour Greg, et escalade pour les 2). L’année nouvelle sera donc bien remplie en ce qui nous concerne.

Alors à vous qui êtes chers à nos cœurs, on vous souhaite autant de bonheur que puisse vous donner l’année qui vienne, avec de belles aventures, de belles rencontres, et de beaux moments de partage et d’amitié.

voeux pour 2015

????????????????????????

En avant-première…

Chers amis,

C’est avec beaucoup d’émotion que je vous annonce la sortie imminente de mon site et de mon blog 🙂 Le premier est destiné à me présenter sur la toile, avec un point de vue général et professionnel, tout en étant original (comparé à des LinkedIn ou autres). Le second est dédié au Conseil en Image et à tout ce qui attrait de près ou de loin à la mode.

Afin de récolter quelques avis avant leur lancement officiel, j’ai l’honneur de vous les présenter en avant-première… Vous êtes donc les tout tout tout premiers à qui j’en parle (en dehors de mon webmaster préféré).

N’hésitez donc pas à me dire ce que vous en pensez, afin que je puisse éventuellement ajuster un détail technique ou éclaircir une point qui ne serait pas claire pour le lecteur.

Un tout grand merci d’avance pour vos retours !!

Cliquez ici pour aller sur mon site
Cliquez ici pour aller sur mon blog

m_GDH_8876

Sint-Nicolas est passé!

Bien que les américains ne connaissent pas cette super tradition, le grand Saint ne nous a (heureusement) pas oubliés. Greg a reçu un magnifique Messenger bag from New York et moi de superbes boots à talons from Boston.

Capture2Ici, Montréal est sous 10cm de neige et il fait bien froid (-10°C). Nous avons néanmoins atteint les 22000 pas, deux jours de suite, sur notre podomètre. D’abord en se promenant sur le Mont Royal, ensuite en visitant le Vieux Port et les artères principales de la ville en compagnie d’un ami architecte. Nous avons découvert que les places de parking en rues sont numérotees et qu’il est possible de recharger le park-mètre à distance, grâce à une app. Marc nous a également montré la cathédrale néo-gothique et des maisons « néo-château » en plein centre-ville, avant d’arpenter la ville pendant une heure afin de trouver un resto japonais… Il nous a fallu 5 tentatives pour y arriver… Pas étonnant qu’on ait atteint les 22000 pas!

m_GDH_8857

m_GDH_8867

En plus de ces promenades, comme vous pouvez le voir sur les photos, nous avons pu admirer les superbes décorations de Noël de Montréal. C’est un vrai plaisir de se retrouver dans une ville, avec de la neige et des belles illuminations dans ces rues qu’on découvre.

m_GDH_8892

Notre colocataire ici est pour le moins atypique: un artiste végétarien ultra-maniaque qui vit dans 16°C… il nous a fallu 48h pour réchauffer les murs de notre chambre (inoccupée avant notre arrivée). Il nous a été impossible de trouver le moindre grain de sucre dans les armoires, et il y a des petits mots un peu partout dans l’appart du genre: « merci de rincer la baignoire après chaque douche » (alors que la salle de bain n’a plus été nettoyée depuis… 2 mois?), et « merci de ne pas utiliser la machine à glaçons tard le soir car ça fait trop de bruit ». Il a été jusqu’à retirer le système sonore de la bouilloire qui prévient quand l’eau est chaude, et prévoit de faire pareil avec les boutons de la hotte qui font « tic » quand on appuie dessus. Hormis tout ça, il est sympa… quand il sort de sa chambre entre midi et 14h !

20141208_145145 bis

Cette aventure-ci touche bientôt à sa fin, nous laissant avec une multitude de souvenirs, de photos et d’envies ! Nous rentrons le 12, et nous nous réjouissons de vous revoir ! Au plat pays pour plusieurs mois, le travail ne désamplifiera pas: les prochaines étapes sont les candidatures de Greg début janvier et le projet d’entrepreunariat de Marie dont vous entendrez bientôt parler ici!!