Tous les articles par Grégoire

Fin de l’année scolaire, en route pour l’été

Nous sommes déjà fin juin et les derniers mois sont passés à toute allure. Amédéo qui est né fin décembre est aujourd’hui super éveillé et se perfectionne en ramping bas! La première année du MBA est déjà passée et on commence déjà à penser à l’après alors qu’on a l’impression qu’on vient seulement d’arriver. C’est fou comme le temps est un paramètre dont la perception est totalement variable en fonction du nombre de choses qui se passent dans une vie.

WhatsApp-Image-20160608_1

Cette année aura été pour moi remplie en apprentissage mais aussi en périodes difficiles ou il faut apprendre à mettre ses priorités tellement il y a des choses à faire. Je ne compte plus le nombre de diners, de verres et de sorties que j’ai du laisser tomber pour pouvoir préparer mes cours du lendemain. Sans parler des soirées où mettant la priorité sur Marie et Amédéo je me retrouvais à 23h à découvrir que j’avais encore 5h de boulot à abattre pour 8h30 le lendemain matin.

Mais les épreuves viennent aussi avec des récompenses qu’on savoure tellement plus. Tel un sommet qu’on atteint après une longue randonnée, la fin des examens a sonné une bonne semaine de repos à la Costa-Brava espagnole dont nous avons savouré chaque moment. Amédéo a découvert le sable et la mer, et son papa a enfin pris quelques coups soleil après plus de 9 mois en Espagne … il était temps! Pour sa part, Marie a retrouvée son mari et a pu à nouveau passer de longs moments (enfin presque … car avec un enfant c’est plus pareil) à refaire le monde autour d’un verre.

download_20160625_225509

Mais comme toute bonne chose, il y a toujours une fin. Fin juin j’ai commencé un stage d’été. Passionné d’entrepreneuriat, j’avais envie de me développer dans le domaine et bosser sur un type de produit que je ne connaissait pas. En effet, après avoir bossé 7 ans dans le « software » je vais passer l’été sur du hardware. Je travaille dans un centre de recherche où des scientifiques ont développé une technologie de pointe mais ne savent pas comment amener cette technologie sur le marché. Mon rôle sera donc de mettre en place une stratégie de « go-to-market » pour eux. Un chouette défi qui me permet à la fois de combiner mes connaissances en entrepreneuriat et en stratégie. Nous restons donc à Barcelone pour l’été afin de profiter / souffrir (on verra) de la chaleur du sud!

ICFO_edited-1728x800_c

Mais l’été va passer vite. Certains amis ont déjà réservé leur passage, d’autres ne se sont pas encore décidés et nous ferons également quelques allez-retours vers la Belgique pour les mariages de proches. Si vous aussi vous voulez passer, dépêchez vous de réserver vos dates 😉 Et début septembre je m’envole pour 2 semaines au Brésil avec l’école pour découvrir le marché sud-américain.

Mes premieres impressions sur Barcelone et le MBA

Avant de commencer ce petit billet, j’espère que vous allez tous bien. Beaucoup de choses se sont passées depuis la dernière fois qu’on s’est vus et voici donc quelques mots pour vous donner des nouvelles.

Vous êtes nombreux à nous demander des nouvelles depuis notre arrivée à Barcelone mi-aout. Certains d’entre vous ont récemment vu Marie en Belgique, mais pour ma part, à part quelques mails à certains, je n’ai pas encore pris le temps de vous envoyer beaucoup de nouvelles. Ceci dit, je mets un effort particulier à répondre à ceux qui m’envoient un mail individuel. Vos mails me font très plaisir et surtout continuez à envoyer des nouvelles de temps en temps !!

Continuer la lecture

Toutes voiles dehors !

Il y a un vieil adage qui dit qu’un bateau n’est en sécurité que dans un port… Mais alors pourquoi construire des bateaux??

Pour nous, c’est un peu pareil… On avait envie de vivre nos rêves, de choisir notre route, d’autant que rien ne nous retenait… ni crédit hypothécaire, ni enfants. Nous en avions marre de notre petite vie tranquille, de savoir chaque soir que les lendemains seraient pareils. C’est pourquoi nous avions choisi il y a un an de prendre les voiles vers le grand inconnu.

Continuer la lecture

Fini dossiers, en route pour les prochains projets

C’est donc parti, les dossiers sont bouclés et désormais le plus gros a été fait pour mes candidatures de MBA. Le travail d’introspection demandé lors de la constitution de ces dossiers ne fut pas simple. En effet, répondre à des questions du style « Qu’est-ce qui est le plus important pour toi et pourquoi », respecter un nombre de 600 mots et se dire que c’est sur base de ce texte qu’on va me sélectionner, implique un choix de mots assez rigoureux. En 600 mots je voulais m’assurer que le lecteur puisse savoir qui je suis, quelles sont mes forces, et ce que je peux leur apporter.

Non, je ne suis pas simplement un ingénieur, je ne suis pas simplement un alpiniste, je ne suis pas seulement un geek, je ne suis pas seulement un prof de danse, je ne suis pas seulement un entrepreneur, je ne suis pas seulement un idéaliste. Mais je suis un peu de tout ça (et bien d’autres choses). Et je voulais m’assurer qu’à travers mon texte on puisse percevoir ma personnalité, aussi complexe puisse-t-elle être.

La prochaine étape ce sont les interviews. Une fois que les écoles font le tri dans les dossiers reçus, elles font une première sélection, et lancent un tour d’interview pour faire une seconde sélection sur cette base. Chaque école envoie ses invitations d’interview à d’autres dates, mais l’ensemble devrait arriver entre maintenant et fin février.

A ce propos, j’ai déjà eu mon premier interview la semaine passée. J’ai aussi bien du répondre aux questions classiques du style « Présente toi en 2-3 minutes » qu’à des questions plus limites telles que « Parles-moi d’une tension entre collègues que tu as vécu dans un environnement professionnel et comment tu l’as réglée ». Ma première impression de l’interview est positive, nous verrons si j’aurai encore des nouvelles de cette école-là.

En plus du MBA, les prochains projets vont bon train ! Après avoir tous les deux passé le cap des 31 ans, nous continuons de bosser sur notre super idée d’application mobile. En parallèle, Marie continue de publier sur son blog professionnel.

Ce blog nous fait découvrir le monde du « digital marketing » et tous ses enjeux. Comment obtenir plus de lecteurs? Comment obtenir de la légitimité sur la toile? Comment matérialiser tous les efforts de rédaction en consultations réelles? Comment gagner de l’argent en étant blogueur? C’est un monde à part et les techniques sont nombreuses. Et quand on part de zero, il faut aller à la pêche des bonnes pistes!

Tous nos voeux pour 2015

C’est avec beaucoup de plaisir et d’émotions que s’achève cette année 2014, ainsi qu’avec de beaux souvenirs partagés. Avant tout, nous voulions vous remercier de tout cœur de nous avoir entourés durant ces 365 jours, d’avoir vécu ces chouettes moments ensembles, de nous avoir partagé un peu de vous, ou de nous avoir aidés à grandir un peu plus.

C’est grâce à vous que nous sommes ce que nous sommes aujourd’hui. Et, le temps étant la seule chose que nous ne pouvons pas changer (dans la mesure où on ne s’approche pas trop de la vitesse de la lumière … on est speedé, mais pas à ce point-là), nous sommes heureux de cette belle année.

Et finalement, de quoi a été fait 2014? (pour les deux au fond de la classe qui n’ont pas suivi)

  • Prise d’un crédit temps pour Marie
  • Formation à Paris et certification pour Marie en tant que coach en image
  • Fin du boulot chez Cluepoints pour Greg
  • Voyage au États-Unis pour visiter les écoles de MBA
  • Lancement du projet entrepreneurial de Marie
  • Création du blog de Marie et de sa page Facebook
  • Préparation des dossiers MBA de Greg

Alors, comme vous êtes nombreux à nous poser la question, de quoi sera fait l’année prochaine? Eh bien c’est une bonne question ! Nous ne le savons pas exactement nous-même… notre boule de cristal est un peu grippée. Mais voici une petite ébauche pour vous mettre l’eau à la bouche 😉

  • Interview et choix d’université pour le MBA de Greg
  • Mise en musique du projet de Marie
  • Voyage à la découverte des kangourous australiens
  • Installation et rentrée scolaire aux États-Unis

Mais une nouvelle année, ça vient aussi avec des « bonne résolutions », non? Ah oui… ces fameuses résolutions qui ont parfois la vie dure sur le long terme. En 2014 on a réussi à diminuer drastiquement le sucre raffiné dans notre alimentation. En 2015 on va essayer de s’investir un peu plus dans le sport (patin à glace pour Marie, rando pour Greg, et escalade pour les 2). L’année nouvelle sera donc bien remplie en ce qui nous concerne.

Alors à vous qui êtes chers à nos cœurs, on vous souhaite autant de bonheur que puisse vous donner l’année qui vienne, avec de belles aventures, de belles rencontres, et de beaux moments de partage et d’amitié.

voeux pour 2015

Et voici notre Mustang

Afin de circuler autour de SF, nous avons loué une voiture pour quelques jours. Tout le monde nous avait conseillé de louer une Ford Mustang, et une fois arrivé à la caisse on a choisi une Ford… Focus ! Comme à la maison, sauf que celle-ci elle rouge. D’un vrai rouge Ferrari !

Lors d’un de nos arrêts touristiques, je me suis donc amusée à poser sur le capot de la voiture… et voilà que des touristes chinois y ont vraiment cru… et m’ont demandé de garder la pose le temps de me prendre également en photo. Avant de s’appuyer à leur tour sur le capot pour une autre photo ! Bref, la voiture et moi avons été immortalisées par des chinois.

Tout ça pour vous dire qu’on a loué une voiture pour faire la 49 mile drive, parcours motorisé emmenant les visiteurs d’un point de vue à l’autre, en passant par les musées, les parcs, et autres incontournables de SF. On a fini par réaliser qu’on avait fait le circuit à l’envers, ce qui nous a permis de terminer la journée par une balade le long de l’océan pacifique au coucher du soleil et par la découverte du Golden Gate à la lueur de la lune. Splendide! Pour les photos, on vous en enverras quelques-unes prochainement.

Le vendredi, nous avons assisté à la Giant’s Celebration. L’équipe de base-ball de San Francisco a fait la fierté des habitants en gagnant 3-2, 8-6, et 1-0 en finale contre Kansas City la veille. Afin de les en remercier, la ville organisait une parade le lendemain midi. La foule était au rendez-vous et les écoles ont même fermées vers 11h afin de permettre aux jeunes d’aller admirer et applaudir leurs héros.

GDH_8294

Ici, le sport fait partie intégrante de la vie et le cursus scolaire comprend jusqu’à 2h de sport par jour pour leurs élèves. L’entrée à l’université se fait d’ailleurs sur dossier et il n’est pas rare de voir un élève « scolairement moyen » être accepté dans une université prestigieuse si celui-ci excelle dans un sport ou fut capitaine de son équipe de sport pendant ses études secondaires. Les profs ont en effet à cœur de tirer le meilleur de chaque élève quelque soit son domaine d’excellence. Chaque enfant évolue donc en ayant confiance en ses capacités, quelques qu’elles soient. Ça nous change du système belge où on a l’impression qu’il est plus important de faire plein de trucs, même si on n’excelle pas, et où nos particularités sont parfois ignorés ou mal perçues.

Pour le weekend, nous avons eu la chance de rencontrer Coralie, une cousine lointaine de Greg, et d’être hébergés au nord de SF chez Corine et Baudouin, d’autres cousins de Greg. Merci à vous pour votre accueil familial et nos discussions passionnantes ! Bonne continuation à toute la famille et des bises à vos 3 enfants !

Lundi nous avons visité Stanford. Greg a adoré l’ambiance sur place et j’avoue que le campus est juste dingue. C’est aussi grand que la ville de LLN, et tous les bâtiments sont à la pointe de la technologie. Free Wifi partout, une super cantine, des Hot Chocolate au vrai chocolat, et des étudiants hyper sympas! Ça donne envie tout ça!

Les + et les – : 1ème partie

Ce qu’on aime beaucoup

  • Le wifi dans tous les musées
  • L’eau chaude pour se laver les mains dans les toilettes publiques
  • Les livres hyper pédagogiques pour enfants (pourquoi je ne suis plus une enfant?)
  • La taille des maisons, suffisamment grandes pour que chacun ait son espace vital tout en ayant une suite complète pour les invités
  • Leur respect strict des règles
  • L’ambiance pendant la Giant Celebration à San Francisco
  • Les déguisements et décorations d’halloween
  • Le côté « rêve américain », ici tout semble possible
  • Leur enthousiasme pour tout ce que tu fais
  • Le système éducatif qui aide l’enfant à donner le meilleur de lui, quelque soit son domaine d’excellence
  • Leur fierté d’être américain
  • Leur soutien inconditionnel à leurs équipes de sport

Ce qu’on aime moins

  • Le nombre important de sans-abris
  • Le calcul des pourboires
  • Les énormes distances
  • Le by-pass des sélections sur dossier si tes grands-parents ont versés des millions à une université
  • L’importance de la réussite financière pour être quelqu’un
  • Le code de la route et la priorité du premier arrivé au carrefour: quand 4 voitures arrivent en même temps, c’est au premier qui démarre… comme nous ne sommes pas sûr de nous, nous sommes forcément les derniers à quitter le carrefour
  • Le système de santé qui coûte une fortune (exemple pour aller chez le dentiste: $600 pour avoir un rendez-vous et $200 de plus à payer le jour même… et les assurances santé coutent également les yeux de la tête… vive « Obama Care »)
  • Leur manque d’ouverture d’esprit sur ce qu’il peut y avoir de bien ailleurs
  • Le Hot Chocolate sans vrai chocolat
  • Leur style vestimentaire « à la n’importe quoi »

Chers parents, vos enfants font leurs nuits

20141028_174416_s

Après maintenant 5 jours à San Francisco nous avons petit à petit rattrapé le décalage horaire et nous nous sommes recalés à Belgique +9. C’est donc une bonne nouvelle. Sauf que ce n’est que temporaire car dans 5 jours on rechange de fuseau en allant à Washington.

Heureusement le soleil brille et nous passons nos journées en t-shirt à stocker la vitamine D, histoire d’être prêts à affronter les grands froids de Montréal en décembre.

En plus de découvrir le soleil californien, on a eu la chance de rencontrer quelques personnes de grande qualité pour guider Marie et lui donner des conseils sur son projet d’application. Entre des conseils concrets, stratégiques ou financiers, tous permettent d’aborder les choses avec plus de sérénité et de structure. Par contre on sent clairement la pression et la rentabilité rapide demandée par les lanceurs de projets dans la baie.

Coté MBA j’ai eu l’occasion de visiter l’université de Berkeley qui transperse une longue histoire et une grande réputation à travers son gigantesque campus et tous ses bâtiment plus beaux les uns que les autres. Même si on se doute bien que d’autres campus pourront également nous montrer leur splendeur architecturale plus tard dans notre voyage. La prochaine visite de campus sera Stanford lundi prochain. (ci-dessous une petite photo du stade de base-ball du campus)

20141029_140927_s

Coté hébergement, nous sommes logés chez une tante éloignée de Marie qui, malgré son âge, nous reçoit avec beaucoup de dynamisme et de gentillesse. Elle nous parle du passé, de ses voyages et de sa carrière comme chercheuse en génétique. C’est passionnant de découvrir les États-Unis au travers des yeux de quelqu’un qui connaît bien l’Europe tout en ayant majoritairement habité aux States. Merci beaucoup Claudine pour nos chouettes discussions et ta grande disponibilité !

Sans domicile fixe

Ça y est, une étape de plus vient d’être franchie, dans notre grand projet de voyage. Nous avons rendu les clés de notre appartement Avenue d’Auderghem, à Etterbeek, il y a quelques jours. Nos meubles sont dans un grenier, nos caisses dans un autre, et nous sommes enfin prêts à lâcher les amarres de notre plat pays. C’est avec un petit pincement au cœur que nous quittons Bruxelles, avec nos habitudes et nos souvenirs. Nous y reviendrons… sûrement… mais pas tout de suite…

Aujourd’hui, l’avenir nous est ouvert, telle une feuille blanche. Nous habiterons encore quelques temps chez les parents et beaux-parents, en attendant de préparer ce grand départ pour l’Australie. Un voyage d’un an… qui promet de nous changer et de nous faire vivre de belles aventures !

Et dès qu’on croise des amis, c’est la même question qui est sur toutes les lèvres: « alors, ça se prépare »? Et j’ai envie de répondre oui et non à la fois. Peut-on vraiment préparer un tel voyage? A part avoir un visa et un billet d’avion, que devrait-on préparer d’autre? Il est difficile de planifier un an d’aventure. C’est bien ça qui en fait une aventure !! Nous construirons ce voyage petit à petit, le préparer depuis ici pourrait nous jouer de mauvais tours. C’est seulement en sentant l’air chaud australien sur notre peau, en vivant l’outback et en croisant des animaux dangereux qu’on pourra dire ce qui nous plait et ce qu’on veut éviter.

C’est donc cette forme de lâcher prise qui prendra le relais de notre vie organisée et de notre agenda super minuté. Au delà d’un exercice d’organisation, c’est un vrai changement d’attitude que nous voulons vivre. A la découverte de « l’australian attitude »

Outback_sunset-570x423

A la découverte de l’Australie

C’est décidé, nous sommes lancé dans la préparation d’un grand voyage pour l’Australie. Le rêve de faire un grand voyage de plusieurs mois nous titillait depuis plusieurs année déjà !! Maintenant nous avons choisi la destination ! Ca sera l’Australie.

Le but de ce voyage est multiple. Nous avons envie de forger dans notre couple la notion de l’aventure et de la passion de la découverte du monde. Nous avons tous les deux la fibre de la curiosité et voyager dans des nouvelles contrées où tout est à découvrir est pour nous un vrai bonheur.

Nous avons aussi envie de vivre des moments forts à nous deux ! Construire notre couple loin des conventions sociales et des vies du type « metro-boulot-dodo ». Nous avons envie de changer le monde et pour ça nous avons envie de prendre du recul par rapport à cette société dans laquelle on vit, découvrir d’autres choses, et revenir avec une vision plus globale du monde et de son fonctionnement.

Nous avons également envie de prendre du temps pour plusieurs projets que nous avons déjà entamés depuis un certain temps et qui pourraient aboutir à la création d’une entreprise ou equivalent. Mais pour ça il nous faut encore faire mijoter nos idées un peu plus longtemps à l’abri des regards ! « Stay tuned » comme on dit 😉

Si vous voulez recevoir nos nouvelles de temps en temps, nous publierons nos récits d’aventures sur ce blog. Vous pouvez donc venir nous rendre visite de temps en temps ici. Pour les plus paresseux, il y aura aussi une newsletter qui sera envoyée par mail avec le même contenu que sur le blog. Vous pouvez donc aussi inscire votre adresse email dans le formulaire de la newsletter 😉