J’aime pas les départs en vacances!

Ça y est, l’aventure commence… Heureusement que je n’étais pas seule à préparer les valises sans quoi elles n’auraient jamais été bouclées. Je suis clairement plus douée pour lister ce qu’il faut prendre et gérer les dernières To Do que pour choisir les vêtements à mettre dans la valise. Vivement un bon logiciel de gestion de garde-robe ! J’en profite donc pour remercier chaleureusement mon amour de mari qui est passé maître en « Tetris – version spéciale valise bouclée en 3 minutes » !

Me voilà donc le matin du départ, le ventre noué… impossible d’avaler le moindre petit-déjeuner, mon estomac s’est transformé en un gros sac de noeuds, ma tête tourne à 100 à l’heure… Est-ce qu’on a bien nos passeports? Nos portefeuilles? Les billets d’avion? Répondu aux mails urgents? Préparé les derniers courriers postaux? Donné toutes les infos logistiques aux parents? Bref, je stresse, et c’est comme ça tous les matins de départ à l’étranger.

Curieusement, je ne crains pas d’avoir oublié quelque chose ni de manquer de quoi que ce soit pendant le voyage, je sais que tout se rachète même à l’autre bout du monde et qu’au pire, je suis capable de me contenter d’un morceau de pain et d’un abri pendant 2 mois… ce que je crains, c’est d’avoir oublié de penser à quelque chose ou de faire un truc important avant de partir, de me dire que mon cerveau est passé à côté de quelque chose d’essentiel… Bref, j’aime pas les départs en vacances!

D’un point de vue logistique, notre voyage s’est bien passé. Pas de retard, pas d’imprévu, les moyens de transport se sont tous enchaînés à 2 ou 3 heures d’intervalle. Juste le temps de récupérer nos bagages pour les redéposer sur un autre tapis roulant et passer tous les contrôles de sécurité.

Après 21 heures de voyage porte à porte, dont 3 heures de sommeil approximatif, nous sommes arrivés à San Francisco, contents d’avoir une bonne nuit devant nous!

9 réflexions au sujet de « J’aime pas les départs en vacances! »

  1. Dormez bien pour profitez au mieux de votre prochaine journée à l’Ouest ! T’inquiètes pas, Marie, sommes assez vieux pour nous débrouiller sur le vieux continent. Sommes avec vous en pensés. Bisous. Tonton Gérard et Tata Anne.

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *