La fin de l’été, et le début des aventures…

L’été touche à sa fin, et le début de l’aventure commence… Beaucoup de choses ont bougées depuis notre dernier article.

Voyageant tous les quinze jours entre Paris et la Belgique pour mes études d’avril à août, les cours à l’IDRI sont maintenant terminés et le mémoire a été remis. J’ai présenté mes examens la semaine passée et j’ai bon espoir… J’espère être bientôt certifiée « conseillère en image ». De son côté, Greg continue courageusement d’étudier…

L’heure est maintenant aux préparatifs de voyage… L’envie de faire une grand voyage à deux nous titille depuis plusieurs années, et on avait commencé les démarches pour l’Australie. Mais voilà, la vie en a décidé autrement, ce seront les Etats-Unis. L’occasion d’aller visiter les écoles qui intéressent Greg, et de lui faire découvrir l’autre côté de l’Atlantique. Nous commencerons par San Francisco, son Golden Gate, ses « cable cars », la Silicon Valley… Puis nous longerons la côté est, de Washington à Boston, en passant par Philadelphie et New York, avant de découvrir Montréal et Québec sous la neige, au début de l’hiver… un périple de plusieurs semaines, en voiture, train, bus ou stop, au gré de nos envies, des rencontres, et de la construction de notre rêve américain… Nous reviendrons en Belgique aux alentours de Noël, avec l’espoir que le pays de l’oncle Sam nous accueillera dans un an pour y étudier et s’y installer plus longuement.

« Et l’Australie alors? » Ben… Pourquoi pas faire les deux? La vie est faite d’imprévus et d’opportunités à saisir. A cette instant précis de nos vies, les Etats-Unis sont un must. Pour autant, l’Australie reste une envie forte. Et pour moi, c’était aussi une bouée à laquelle m’accrocher l’année passée quand j’avais besoin d’un bout à mon tunnel.

L’Australie reste donc un projet. Pour 2015 ou pour plus tard. Si ça se trouve, on tombera amoureux des Etats-Unis et nous ne mettrons peut-être pas tout de suite le pied dans l’outback… who knows, à part la vie elle-même.

J’ai pour habitude de toujours avoir un projet d’avance… C’est ma manière à moi de penser l’avenir et de saisir les opportunités qui s’offrent à nous… Quitte parfois à changer de cap en dernière minute. J’ai appris à faire confiance à la vie. Et puis, que ce soit pour réaliser un rêve australien ou un autre, nous avons encore 50 ans devant nous !

Une réflexion au sujet de « La fin de l’été, et le début des aventures… »

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *